Savoir faire haute couture

Dans la tradition de la Haute couture

Nous mettons au service de la robe de mariée sur-mesure, un savoir-faire dit « Grand flou », à savoir la maîtrise des matières fines et fluides (mousseline, charmeuse, organza etc.), dûment appris lors de nos années passées au sein de maisons de couture parisiennes.

L’exigence du « Flou »

Un modèle « grand flou » est le résultat d’un travail minutieux, délicat et de rigueur.
Une centaine d’heures de travail est généralement nécessaire pour la fabrication d’une telle pièce.

Notre artisanat, exclusivement parisien, a par ailleurs été récompensé par le label Fabriqué à Paris.
Mis en place depuis 2017 par la mairie de Paris dont le but est de valoriser la production locale.


L’art d’une robe de mariée sur-mesure

1. L’esquisse

La création d’une robe de mariée sur-mesure débute par une rencontre avec la future mariée, une inspiration de sa part, puis étudiée, développée et complétée aux travers d’esquisses dessinées par Daphné, avec une attention particulière donnée au respect de la morphologie.

2. La toile

Chaque création passe par le processus de la toile, une étape communément confiée au modéliste, qui retranscrit en 3D le croquis du futur modèle.
Une fois le volume trouvé, un prototype en toile de coton est monté, puis essayé par la cliente.
Lignes et volumes sont lors de cet essayage primordial, corrigés et rectifiés, pour un ajustement parfait aux mesures du modèle.

3. La coupe

Les corrections effectuées lors de l’essayage toile sont ensuite reportées sur le patronage effectué spécialement aux mesures de la cliente.
Vient l’étape minutieuse de la coupe des différentes matières qui composeront le futur modèle : tissu principal, doublure, entoilage.

4. Le montage

S’ensuit l’assemblage des différentes pièces qui composent le futur vêtement.
Un essayage dans le tissu définitif, mais dépourvu de finitions, est alors effectué sur la cliente.
Une exigence assidue est portée aux différentes corrections nécessaires pour un ajustement parfait du modèle sur la silhouette de la cliente.
Enfin, un deuxième essayage tissu comprenant dès lors la doublure, est réalisé, afin de vérifier le bien-aller des différentes épaisseurs sur la future mariée.

5. Les finitions

Enfin vient la dernière étape, essentielle à la réussite d’un modèle de grande qualité, les finitions. Y sont inclus les ourlets, les poses d’agrafes ou de boutons, les brides, les rabattages de doublure ect.

Vivez l’expérience d’une robe de mariée sur-mesure